SST

Sauveteur Secouriste du Travail

DURÉE

14 heures

PRÉ-REQUIS

  • Maîtrise de la langue française

PRIX

259 € Individuel
1 208 € / Groupe

OBJECTIFS

Intervenir efficacement face à une situation d’accident
Mettre en application ses compétences en matière de prévention au profit de la santé et de la sécurité au travail 

PUBLIC

Tout salarié dont l’entreprise est engagée dans une politique de santé et de sécurité au travail 

DÉLAI D’ACCÈS

De 1 à 60 jours (selon le planning N en vigueur)

ACCESSIBILITÉ

Notre centre de formation a mis en oeuvre les mesures nécessaires pour accueillir et adapter les formations pour les personnes en situation de handicap

ÉVALUATION & VALIDATION

QCM et épreuve certificative 
Un certificat de Sauveteur Secouriste du Travail est délivré aux stagiaires qui réussissent les épreuves de certification 

FACILE ET RAPIDE !

Je souhaite être contacté pour obtenir plus d’informations sur cette formation

CONTENU
PÉDAGOGIQUE

Permettre de situer l’action de formation, d’évoquer ses attentes, de favoriser le contact et le dialogue

Situer le cadre d’intervention du SST et son rôle dans la prévention 

Notions de danger, situation dangereuse
Principes généraux de prévention, actions de prévention 

Réaliser une protection adaptée
Examiner la ou les victime(s)
Alerter ou faire alerter les secours 

Secourir la victime qui saigne abondamment
Secourir la victime qui s’étouffe
La victime se plaint d’un malaise
La victime se plaint de brûlures
Douleurs empêchant certains mouvements
La plaie qui ne saigne pas abondamment
Simulation d’accident
La victime inconsciente
La victime inconsciente qui ne respire pas : massage cardiaque et défibrillation 

Épreuves de certification en mise en situation d’accident du travail 


Description

Le Sauveteur Secouriste du Travail est un acteur-clé dans l’entreprise. Formé à intervenir en cas d’accident, il a également un rôle essentiel de prévention. Un membre du personnel reçoit la formation de secouriste nécessaire pour donner les premiers secours en cas d’urgence (Article R4224-15 du Code du travail).